Comment faire pour que les enfants aiment la lecture ?

Publié le : 26 septembre 20227 mins de lecture

De nombreux parents et aucun d’entre eux ne désapprouve l’idée que leurs enfants rejoignent le groupe des enfants qui aiment lire. Cette activité bénéficie d’une énorme approbation sociale, elle est associée à l’intelligence et à la culture. Les adultes comprennent qu’une personne qui lit, qui apprécie le plaisir de l’écrit, est une personne éduquée, suffisamment curieuse et informée pour émettre des critiques valables. D’autre part, beaucoup d’entre vous qui sont arrivés jusqu’ici partageront ces idées.  99%, il y a toujours une personne désemparée avec une grande capacité à être là où elle ne veut pas être. Grâce à la lecture, vous aurez vécu des aventures et voyagé dans des endroits que vous n’auriez pas connus autrement. En un instant on peut être au Brésil et en cinq minutes avoir atterri à Paris.

C’est pourquoi on voudrait commencer cet article avec une dose de réalité qui peut vous choquer, mais qui est nécessaire si on veut des enfants qui aiment lire. Toutes les idées qui ont été exposées jusqu’à présent ont beaucoup de mythe : la culture, la connaissance et les critères sont possibles sans la lecture. En d’autres termes, il n’y a rien de mal à ce qu’un enfant n’aime pas lire. Ce souhait, que les enfants soient des amoureux de la lecture, reste un souhait, un de nos souhaits. Le fait qu’ils ne soient pas de grands lecteurs dans leur enfance ne signifie pas qu’ils ne découvriront jamais ce plaisir, ni qu’ils auront une mauvaise qualité de vie ou qu’ils ne réaliseront jamais leurs rêves. Souvient-on de ce précieux fragment du film : La Chasse au trésor sauvage et des effets de la sous-estimation de la valeur de l’expérience directe par rapport à l’expérience indirecte, comme celle offerte par les livres.

A. Les enfants qui aiment lire

Si on vous parle d’amour, vous réciterez un sonnet. Mais vous n’avez jamais regardé une femme et vous êtes senti vulnérable. La lecture peut être une activité merveilleuse, mais elle n’est ni le début ni la fin. Cependant, il n’en est pas moins vrai qu’on partage votre désir. On voudrait que ses proches puissent profiter du plaisir que l’écrit peut générer et, par conséquent, on voudrait que ses enfants fassent partie du groupe des enfants qui aiment lire. Car oui, le mot clé est plaisir. Un goût chimique dans le cerveau similaire à celui déclenché par le chocolat ou l’orgasme. Le plaisir de l’acte lui-même, indépendamment de ce qu’il peut apporter. Profiter de la possibilité de se mettre à la place des autres, de vivre dans le souffle des autres, plus ou moins long, ou de savoir ce qui se passe à l’autre bout de la planète. L’aspect le plus positif de tout cela est, en tant que parents ou éducateurs, peut aider les enfants à aimer la lecture. Alors, pose-t-on une question : qu’est-ce que les enfants aiment le plus ?

Qu’est-ce qu’il ne faut pas les forcer à faire ? Jouer, avec des poupées, avec des voitures, avec leurs amis, avec leurs frères et sœurs, avec le voisin. Il n’y a pas de plus grande motivation dans l’enfance qu’une promesse d’amusement. Donc, si nous voulons que les enfants aient envie de lire, mettons des livres amusants et passionnants entre leurs mains. Plein d’action et avec des descriptions courtes. Ils auront le temps d’accéder au réalisme et d’apprécier, par exemple, les œuvres de Galdós. En ce sens, nous jouons le rôle de facilitateurs, jamais d’obligés. Lorsque nous forçons les enfants à lire, cela devient une activité qui ne fonctionne qu’en présence d’un renforcement ou d’une punition. Personnellement, on remercie la chance d’avoir mis à sa portée ces livres dont on est tombée amoureuse bien avant ceux dont on s’ennuyait profondément et qu’on n’a terminé que par nécessité de réussir une matière. Dans ce dernier cas, on pense que la dernière chose à laquelle on consacrerait son temps serait la lecture.

B. La lecture en tant que phénomène mondial

D’autre part, il existe tout un monde de lecture au-delà des livres. Il y a des magazines. L’un des cadeaux les plus appréciés de ses neveux a été un abonnement à l’une d’entre elles, qui publie des contenus adaptés à leur âge. Il y a aussi les bandes dessinées, pleines de la même action que celle dont on parlait plus haut. En outre, il est très difficile pour les enfants d’aborder un livre s’ils ne voient pas quelqu’un d’autre prendre plaisir à le lire. Tout comme ils aiment jouer, il est également vrai qu’ils ont tendance, dans la mesure de leurs capacités, à imiter les adultes. En ce sens, en tant que parents ou éducateurs, on est un exemple à imiter. La bonne nouvelle est qu’on peut utiliser cette réalité pour obtenir des enfants qui aiment la lecture. S’ils voient les gens rire devant la télévision, ils porteront immédiatement leur attention sur l’écran : ils comprendront que cet objet peut produire une expérience amusante. Il en va de même pour un livre, une bande dessinée ou un magazine. Ainsi, le fait de leur faire voir comment nous lisons et comment nous y prenons plaisir augmentera la possibilité de curiosité, c’est pourquoi il semble si amusant de les transformer en enfants amoureux de la lecture.

Au contraire, si on n’aime pas lire, il sera très difficile pour le reste des initiatives de les encourager. Enfin, il faut souligner que les enfants qui aiment lire acquièrent rarement ce goût lorsque, les adultes, leur imposent certaines lectures. Il est plus facile de leur faire prendre l’habitude si les petits ont l’autonomie de choisir le format et le contenu. Alors, pourquoi ne pas les laisser en libre accès dans votre bibliothèque ou dans le rayon qui leur est consacré en librairie ? On a vu dans cet article comment le bonheur loin de la lecture est possible. On a également évoqué le fait que, si cette idée est vraie, il n’en est pas moins vrai que la lecture peut être un véritable plaisir. Un plaisir que nous pouvons les aider à éprouver si nous mettons des lectures amusantes à la disposition des plus petits et si nous les inspirons en les laissant voir comment nous apprécions un magazine, une bande dessinée ou un livre. Ainsi, les sorties à la bibliothèque ou à la librairie peuvent devenir l’un des moments les plus excitants de la semaine.

La lecture est un apprentissage important pour le développement de l’enfant
Les avantages de la lecture de contes de fées aux enfants

Plan du site